Naissance d’un partenariat avec le Sénégal

Date publication : 
il y a 2 semaines
Formation(s) concernée(s) : 
Toutes les formations

Franck Luthon, directeur de l’IUT de Bayonne et du Pays Basque, accompagné de Benoît Laroque, enseignant-chercheur au département Génie Industriel et Maintenance, rentrent d’un séjour d’une semaine à l’IUT de Thiès, le seul IUT du Sénégal, situé à 70 km de Dakar. 

L’objectif est de construire un partenariat durable (mobilité d'étudiants et d'enseignants, co-encadrement de thèses de doctorat, échange de bonnes pratiques et d'expertise technique) et d’accompagner Thiès dans la création de nouvelles formations dans des disciplines à fort besoin (numérique, intelligence artificielle, maintenance).

Les applications visées, qui s'inscrivent dans la transition écologique, vont de l'énergie, l'exploitation minière et le BTP, à la supervision de l'environnement, la santé, l'agriculture et l'urbanisme (usage de capteurs sans fils, de drones, de vision par ordinateur…)

En mars dernier, les chefs des quatre départements de l’IUT sénégalais (Génie Electrique et Informatique Industrielle, Génie civil, Génie minier, Génie tertiaire) avaient fait le premier déplacement au Pays Basque et rencontré les équipes pédagogiques de nos quatre départements (Génie industriel et maintenance et Informatique à Anglet, Gestion des Entreprises et des Administrations et Techniques de Commercialisation à Bayonne).

Les échanges se sont donc poursuivis du 4 au 11 juin à Thiès, conduits par le directeur de l’IUT de Thiès, en présence de la rectrice de l’académie, de représentants de l’école doctorale locale et de membres du Campus Franco-Sénégalais (CFS, organisme créé en 2019 dans le cadre d'un accord signé entre les deux présidents Macky Sall et Emmanuel Macron).

Il s’agit désormais de définir les contenus pédagogiques et de trouver ensemble des financements pour monter, à Thiès, une Licence Professionnelle Informatique Industrielle et Objets Connectés. Une fois montée, cette licence permettra un échange physique entre étudiants français et sénégalais sur des réalisations de projets concrets (instrumentation d'une école dans un village par exemple...)

La prochaine étape est fixée en octobre. Ousmane Sow, le chef du département Génie Electrique et Informatique Industrielle sera chez nous pendant un mois. Au programme : cours et travaux pratiques (TP) donnés aux étudiants français, prise en main du laboratoire de TP à distance (LaboREM) conçu et développé par l'équipe de chercheurs de l'IUT de Bayonne, qui permet aux étudiants de manipuler des appareils de mesure depuis chez eux, via une interface web, un robot manipulateur, des caméras pour faire de vraies expériences d'électronique.

Ce partenariat, initié par Mame Andallah Diop, docteur de l'Université Paul Sabatier de Toulouse, ancien Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER) sur le site d’Anglet, aujourd’hui Maître de conférences à Thiès, illustre la volonté de l’IUT de Bayonne et du Pays basque de porter ses valeurs et ses savoir-faire en dehors de ses frontières pour nourrir une coopération internationale dynamique et efficace, et bénéficier en retour de la réelle compétence pratique des collègues de Thiès et de leur généreuse hospitalité (la fameuse Teranga sénégalaise).